Communiqué de presse

FIND signe une subvention d’une valeur de US$14,5 millions avec Unitaid pour tester le séquençage nouvelle génération pour un diagnostic rapide et abordable de la tuberculose pharmacorésistante dans les milieux à ressources limitées

  • Le projet générera des données cliniques et renforcera la capacité de séquençage sur le terrain pour appuyer l’adoption globale de solutions commerciales de séquençage nouvelle génération ciblé pour des tests de sensibilité aux antituberculeux abordables, évolutifs et rapides
  • Les activités financées par Unitaid se dérouleront pendant 3 ans au Brésil, en Chine, en Géorgie, en Inde et en Afrique du Sud
Lelio Marmora, Unitaid, & Catharina Boehme, FIND

ENGLISH

Genève, Suisse – 4 juillet 2019 – La Foundation for Innovation New Diagnostics (FIND) a annoncé aujourd’hui qu’une nouvelle subvention d’US $ 14,5 millions a été signée avec Unitaid pour évaluer l’utilisation du séquençage nouvelle génération (NGS) pour le diagnostic de la tuberculose pharmacorésistante dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.  L’accord de subvention a été signé par Catharina Boehme, PDG de FIND, et Lelio Marmora, Directeur exécutif d’Unitaid, sur le campus de santé mondiale à Genève, en Suisse.

Le projet – surnommé Seq&Treat (apporter les soins TB de nouvelle génération aux communautés mal desservies) – débutera en octobre 2019. Avec une mise en œuvre au Brésil, en Chine, en Géorgie, en Inde et en Afrique du Sud sur une période de trois ans, il permettra l’introduction et l’adoption mondiale de solutions NGS commerciales et ciblées pour des tests de sensibilité aux antituberculeux (DST) abordables, évolutifs et rapides.

Les équipes de FIND et Unitaid à la signature de l’accord

La tuberculose est la maladie infectieuse la plus mortelle au monde. Rien qu’en 2017, 10 millions de personnes en sont tombées malades et 1,3 millions en sont décédées. La tuberculose résistante aux médicaments continue d’être une crise de santé publique – en 2017, on estimait que 558,000 personnes avaient développé une tuberculose résistante à la rifampicine, le médicament de première intention le plus efficace, et que 82% de ces personnes présentaient une tuberculose multirésistante (MR). Pourtant, seulement 161,000 de ces cas ont été détectés et signalés. Plus d’un tiers des cas de tuberculose pharmacorésistante sont répertoriés en Inde et en Chine.[1]

La propagation de la TB-PR est aggravée par le manque de solutions diagnostiques rapides et précises pour tester de manière  exhaustive la  sensibilité aux médicaments. Les tests de sensibilité aux médicaments par culture bactérienne sont la norme de soin actuelle, mais ils sont lents, présentent un danger de biosécurité considérable et offrent un potentiel minime de réduction de coûts. Le séquençage nouvelle génération ciblé a le potentiel de révolutionner le panorama des tests de sensibilité aux médicaments car il fournit plus rapidement et sûrement des résultats complets afin d’informer une prise de décision clinique pour les programmes de traitement innovants récents contre la tuberculose résistante aux médicaments.

Le séquençage nouvelle génération fait appel aux technologies de séquençage qui peuvent traiter rapidement des millions de séquences d’ADN en parallèle, dans le but de décoder le génome d’une personne ou d’une bactérie et trouver des mutations génétiques associées à la résistance aux médicaments – ce qui signifie qu’un profil exhaustif de résistance aux médicaments peut être établi  efficacement pour un diagnostic précis et la prise en charge thérapeutique de la tuberculose résistante aux médicaments. Cette approche technologique est déjà largement utilisée pour informer les décisions de traitement personnalisé en oncologie.

Le projet Seq&Treat vise à générer  des preuves cliniques afin de  soutenir les directives mondiales de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’utilisation du séquençage nouvelle génération ciblé pour    le diagnostic de la tuberculoses, établir une base de connaissances cliniques mondiale par l’OMS, évaluer des modèles de preuve de principe pour intégrer le séquençage nouvelle génération ciblé au flux de travail diagnostique existant  et faciliter l’intégration de solutions recommandées de séquençage nouvelle génération aux mécanismes mondiaux d’approvisionnement et leur adoption par les pays à revenu faible ou intermédiaire.

« La mise en œuvre du séquençage pour le soin aux patients dans les pays à faible ou moyen revenu a été limitée en raison de la perception de coûts élevés, de la complexité technique et du déroulement du travail, , ainsi que du manque d’infrastructure tant du côté de l’offre que la demande, » a dit Catharina Boehme, CEO de FIND. « Cet important investissement d’Unitaid nous permettra de remettre ces idées en question en démontrant la valeur des modèles de séquençage durables et évolutifs dans les pays durement touchés par la tuberculose. »

“Les nouvelles technologies offrent une voie phénoménale pour tester et traiter davantage plus de personnes pour la tuberculose, y compris la tuberculose pharmacorésistante, tout en renforçant les systèmes de santé”, a déclaré Lelio Marmora, Directeur exécutif d’Unitaid.

Seq&Treat permettra un diagnostic rapide et des directives de traitement exhaustives à court terme, ainsi que de catalyser une éventuelle diminution de la transmission de la tuberculose résistante et une réduction dans l’incidence et de la prévalence de la TB résistante.

Seq&Treat est un projet mené par FIND, financé par Unitaid, qui s’appuie sur des travaux de séquençage antérieurs soutenus par la Fondation Bill & Melinda Gates, le gouvernement australien et UK aid from the British people.


[1] World Health Organization. Global tuberculosis report 2018. https://www.who.int/tb/publications/global_report/en/ (consulté le 1er juillet 2019)

# # #

À propos de FIND

FIND est une organisation sans but lucratif qui stimule l’innovation dans le développement et la distribution de tests diagnostiques pour lutter contre les principales maladies touchant les populations les plus pauvres du monde. Notre travail tisse des liens entre la recherche et le développement et l’accès au diagnostic, en surmontant les obstacles scientifiques au développement de nouvelles technologies; en produisant des données pour les organismes de réglementation et les décideurs politiques; en répondant aux défaillances du marché; et en permettant l’adoption accélérée et l’accès à des tests diagnostiques dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Depuis 2003, nous avons joué un rôle déterminant pour développer 24 nouveaux outils diagnostiques. Plus de 50 millions de produits soutenus par FIND ont été fournis dans 150 pays à revenu faible ou intermédiaire depuis le début de l’année 2015. En tant que centre collaborateur de l’OMS, nous travaillons avec plus de 200 partenaires académiques, industriels, gouvernementaux et issus de la société civile dans le monde, sur plus de 70 projets actifs couvrant six domaines pathologiques prioritaires. FIND s’engage à œuvrer pour un futur où les tests diagnostiques permettent de meilleures décisions thérapeutiques et fournissent une base à la surveillance, le contrôle et la prévention.

Contact pour les médias

Sarah-Jane Loveday, Cheffe de la communication
T: +41 (0) 22 710 27 88
M: +41 (0) 79 431 62 44
media@finddx.org