Notre stratégie

Une stratégie pour accélérer les efforts mondiaux en faveur de la couverture sanitaire universelle et de la sécurité sanitaire mondiale

Notre stratégie vise à tirer parti de l’élan suscité par les tests de la COVID-19, en exploitant les innovations numériques émergentes et en s’appuyant sur les 20 ans d’expérience de notre organisation en tant que partenariat de développement de produits axés sur le diagnostic de la tuberculose (TB), la gestion du paludisme et de la fièvre, l’hépatite C et les maladies tropicales négligées (MTN).

Notre modèle d’alliance de bout en bout s’appuie sur le cadre de l’Accélérateur d’outils d’accès à la COVID-19 (ACT) pour maximiser l’impact, de l’innovation à la mise en œuvre.

En soutien de la couverture sanitaire universelle (CSU), notre objectif est de développer le dépistage des soins primaires afin de lutter contre les maladies qui touchent de manière disproportionnée les populations vulnérables. La réduction des énormes lacunes en matière de diagnostic de la tuberculose, de l’hépatite, du dépistage prénatal des maladies infectieuses et non transmissibles (MNT), de la fièvre, de la pneumonie et des MTN permettra de sauver des vies et des moyens de subsistance, d’économiser l’argent des systèmes de santé et de contribuer aux objectifs mondiaux et nationaux d’élimination des maladies.

Pour atténuer les urgences sanitaires, notre objectif est de renforcer les systèmes de surveillance et de réponse diagnostique afin de contenir les épidémies et d’améliorer la préparation aux pandémies, conformément à l’approche Une seule santé. Le dépistage constitue la première ligne de défense contre des épidémies qui deviennent de plus en plus graves et complexes. Nous nous efforçons de lutter non seulement contre les agents pathogènes reconnus à tendance épidémique, tels que le SRAS-CoV-2 et le virus Ebola, mais aussi contre la « pandémie silencieuse » de la résistance aux antimicrobiens (RAM) en améliorant l’accès au dépistage et à la surveillance de la RAM afin de protéger les médicaments et de réduire la mortalité. Notre lutte contre la COVID-19 est loin d’être terminée et nécessite des efforts accrus pour réaliser un dépistage de masse en vue de la mise en œuvre de la stratégie « dépister, tracer, isoler » et de la surveillance basée sur le séquençage, afin que l’évolution virale ne compromette pas les progrès.

Parallèlement à nos efforts au service des maladies et des populations, nous nous efforçons de renforcer l’écosystème du diagnostic. Il s’agit notamment du séquençage pour améliorer la surveillance et le diagnostic, de la promotion d’un réseau intégré de biobanques pour faciliter le développement et la mise en œuvre de diagnostics pour l’ensemble des maladies, ainsi que de la conception et de l’optimisation des réseaux de diagnostic afin que les données puissent être exploitées au maximum pour fournir des stratégies de test adaptées au contexte.

Pour permettre la responsabilisation de toutes les parties, nous visons à cimenter la place essentielle des tests de diagnostic au sein des systèmes de santé par des engagements politiques au plus haut niveau.

Ce champ d’application de bout en bout nécessite un modèle commercial robuste et transparent, construit pour la durabilité du diagnostic, conçu pour exploiter l’action collective et créer un cycle vertueux d’innovation technologique (fourniture d’outils nouveaux ou améliorés) et d’innovation d’accès (demande des pays).

Stratégie FIND 2021

Le dépistage pour une vie saine et sûre