Données pour les décisions

Les tests de diagnostic fournissent des données qui alimentent des systèmes de santé durables et résilients.

« La toux de cette personne est-elle due à un simple rhume ou à la tuberculose ? »

« Cet enfant a-t-il besoin de soins médicaux urgents ? »

« Sommes-nous en présence d’un nouveau variant de la COVID-19 ? »

« Ce microbe est-il résistant à ce médicament ? »

« Comment puis-je investir mon budget de santé pour atteindre le plus de personnes ? »

Ce ne sont là que quelques-unes des questions auxquelles les tests de diagnostic permettent de répondre. Le diagnostic précoce est systématiquement lié à l’amélioration de la santé et à la réduction des dépenses de santé restant à la charge des patients, et la surveillance des maladies fournit des données essentielles à l’action de santé publique.

En résumé, un diagnostic de qualité, réalisé en temps opportun, est un facteur essentiel de la santé pour tous.

Cependant, le diagnostic reste le maillon le plus faible de la cascade de soins, avec une capacité de diagnostic de base disponible dans seulement 1 % des cliniques de soins primaires dans certains pays à revenu faible ou moyen. Il n’existe pas de tests de diagnostic pour 60 % des agents pathogènes du « Plan d’action » qui ont été identifiés par l’OMS comme ayant le plus grand potentiel épidémique. Il n’existe pas de test approprié pour 50 % des 20 principales maladies responsables du plus grand nombre de décès.

Ce manque de disponibilité et d’accès à des tests fiables et de qualité menace notre capacité à répondre aux urgences sanitaires et met en péril la réalisation de la couverture sanitaire universelle.

Dans un écosystème de santé idéal, les diagnostics sont disponibles depuis le niveau communautaire jusqu’au plus haut niveau du système de santé, et bien connectés grâce à des systèmes d’aiguillage d’échantillons efficaces. Les gens ont accès à des tests abordables dans tout le système de santé, y compris dans leur communauté, ou dans le confort et l’intimité de leur propre maison. Les résultats des tests sont utilisés pour déterminer le traitement adéquat, notamment le recours à des antibiotiques et autres antimicrobiens, afin d’éviter le développement de la résistance aux antimicrobiens. Enfin, des systèmes efficaces et connectés de surveillance des maladies informent sur la préparation aux épidémies et servent de systèmes d’alerte précoce pour la réponse aux épidémies.

Aujourd’hui, nous sommes loin de cette réalité. Nous travaillons avec nos partenaires pour changer cela et veiller à ce que tous ceux qui ont besoin d’un test puissent y avoir accès.

La Commission Lancet sur le diagnostic

La Commission Lancet sur le diagnostic, publiée en 2021, énonce des recommandations pour accélérer et transformer l'accès au diagnostic dans le monde.